Conseils Gratuits...

=> D'où proviennent les douleurs articulaires, musculaires  ?

=> Quels sont les aliments qui vous sont bénéfiques, ceux qui vous intoxiquent ?

=> Est-il possible de prévoir l'apparition des maladies ?

=> Quels sont les gestes que vous faites 3 fois par jour et qui vous tuent à petit feu ?

Cliquez ici pour découvrir tout cela...

Bienvenue

Oct 28 2012

Cette méthode est expliquée depuis plus de 20 ans par Michel Montignac

Il découvre les IG (index glycémiques) en 1980 aux USA, en surcharge pondérale depuis l’enfance, il est toujours à la recherche d’informations pour régler définitivement son problème de poids.

Il s’intéresse aux travaux de Crapo sur le diabète et se dit que si c’est bon pour les diabétiques cela ne peut qu’être bénéfique pour le poids, et il teste => - 16 kg en 3 mois, puis 5kg dans les mois suivants. 

Il écrit son 1er livre, qui est un grand succès, mais rencontre beaucoup de critiques et de controverses, ce concept a été boudé et violemment combattu par les nutritionnistes.

 Elle s’est développée uniquement grâce à son efficacité par le bouche à oreille, plus de 20 millions de livre vendus à sa première publication. 

 

Le concept des IG (index glycémique) obtient une reconnaissance tardive en 1997 la FAO (food administration organisation) et l'OMS (organisation mondiale de la santé)  dénonçant la propagation inquiétante de l’obésité ont reconnus officiellement que le concept de l’IG  pouvait constituer une aide dans la lutte contre ce fléau.

 

Analyse du tableau des IG 

IG élevés : Aliments modernes et industrialisés

  • Sucre Dans pays européens 1800 1kg / an / personne, 1900 : 17 kg/an/personne, 1965 : 40 kg/an/personne, 2005 : 33 kg/an/personne

La situation empire avec les produits industriels de nouveaux édulcorants : dextrose, sirop mais et glucose.

  • Farines raffinées : Avant pain à base de farine sintégrales, puis blutage pour faire de la farine blanche, donc plus raffinée = appauvrissement nutritionnel et augmente l’IG. Pain blanc = 70 = sucre, farine fast food = IG 85
  • Pommes de terre : servaient à faire engraisser les cochons, utilisation pour lutter contre les famines, et consommation augmente jusqu’à produit de consommation courante. Cuite à l’eau avec la peau IG 65, frites ou cuites au four IG 95
  • Céréales hybridées et génétiquement modifiées : mais IG 70 (mais ancien IG 35)
  • Aliments industriels transformés voir synthétisés : conservateurs, gélifiants, amidons modifiés, fécules... IG 100

  

IG bas et très bas : Aliments naturels de nos aïeux

  • Céréales brutes non raffinées : pain intégral
  • Céréales anciennes : sarrasin, épeautre, seigle, quinoa
  • Pâtes blé dur
  • Riz anciens non hybridés : basmati
  • Fruits
  • Légumes
  • Légumineuses : lentille, haricots secs, pois, pois chiche, soja.

  

Les réponses des index glycémiques 

La dérive des habitudes alimentaires : l’alimentation autrefois était composée essentiellement d’aliments peu glycémiants, à IG bas.

La résultante glycémique des repas étant faible, le pancréas de nos ancêtres était peu sollicité dans sa fonction insulinique et le risque de faire de l’hyperinsulinisme était faible. 

Au contraire, les habitudes alimentaires moderne privilégie les aliments à IG élevé, la résultante glycémique des repas est très haute, ce qui a pour conséquence de stimuler d’une manière excessive le pancréas et de conduire progressivement à une hypersécretion d’insuline : hyperinsulinisme => stockage et grignotage 

Manger une fois de temps en temps une glace, une assiette de frite ou un délicieux gateau patissier n’a jamais fait de mal à personne.

Mais si l’on en mange souvent, tous les jours ou plusieurs fois par jour, il ne faut pas s’étonner d’en subir certains effets secondaires indésirables.

Comme l’affirmait Hippocrate, c’est la dose (et la fréquence) qui fait le poison !!!

 

Bonus : l'Importance de la mastication 

C'est un facteur de prévention dans la prise de poids

  • Satiété plus rapide et durable
  • Élévation des dépenses énergétiques
  • Action sur le métabolisme en stimulant la combustion des graisses en particulier les graisses abdominales